Votre site Web est l’élément fondamental de votre présence en ligne. Que ce soit pour votre entreprise, un portfolio personnel ou un blogue de loisirs, il est susceptible d’être le point de contact entre votre marque et l’audience que vous essayez de toucher. Un site bien construit attirera et convertira des clients dans n’importe quel secteur d’activité.

Comme toutes les choses de valeur, cependant, un bon site sera naturellement la cible de pirates informatiques qui voudront le saboter, y placer des liens malveillants ou le bloquer jusqu’à ce que vous payiez une rançon. En fait, une étude réalisée au début de cette année a montré que plus de 150 000 sites Web de petites entreprises pouvaient être infectés par des logiciels malveillants à tout moment, rien qu’aux États-Unis. N’importe lequel de ces événements pourrait être dévastateur pour votre marque, alors voici quelques moyens d’empêcher les pirates d’accéder à votre site.

1. Utilisez des mots de passe sécurisés.

Normalement, cela ne devrait pas être un problème, mais vous seriez choqué par le nombre de personnes qui utilisent des mots de passe de base tels que “Password” ou “1234” (oui, vraiment 🤦‍♂️) pour les connexions sécurisées. Le mot de passe devrait être complexe, idéalement composé de plusieurs mots aléatoires avec des chiffres et des caractères spéciaux. De cette façon, ce serait une tâche ardue de le deviner ou de le casser avec un programme de force brute.

Pour rendre les choses encore plus faciles, vous pourriez utiliser une application de gestion des mots de passe, qui vous suggérera probablement de choisir des mots de passe complexes, de les sauvegarder et de les faire remplir automatiquement pour que vous n’ayez pas à vous en souvenir. Vous pourriez avoir à payer des frais préalables ou d’abonnement, mais cela en vaudra la peine.

2. Maintenez tous les logiciels (outils, plugins, …) à jour !

Quelle que soit la plate-forme sur laquelle vous avez choisi d’héberger votre site, les mises à jour sont un fait constant dans la vie d’un webmaster. Vérifiez régulièrement les mises à jour du système d’exploitation de votre serveur, des plugins et autres logiciels. Beaucoup de ces mises à jour comprennent des corrections de failles de sécurité, et si vous ne faites pas de mise à jour rapidement, votre site sera exposé aux attaques. Les hackers scannent des milliers de sites en quelques heures à la recherche de sites Web qui présentent des vulnérabilités dans leurs logiciels, vous devez donc vous aussi rester au top de votre niveau.

(En rapport avec l’article 10 bonnes pratiques de sécurité informatique pour vos PME)

3. Utilisez un pare-feu d’application Web.

Il existe de nombreux types de pare-feu que vous pouvez utiliser pour protéger votre site, certains basés sur le matériel et d’autres uniquement sur le logiciel. Ils analysent tous les bits de trafic entrant et sortant de votre serveur de site Web et empêchent la plupart des tentatives de piratage. De nos jours, les choix les plus populaires sont ceux basés sur le cloud. Il y aura un certain coût initial, mais cela en vaudra la peine à long terme.

” Vous devriez également choisir une base très sécurisée pour développer votre propre bot “, conseille Michael Ross-Johnson, PDG de Chatex. “Le protocole MTProto peut être utilisé pour crypter les données utilisateur, et en plus de cela, le stockage des données dans le cloud et le cryptage de bout en bout sur demande.” Ross-Johnson préfère utiliser une autre technologie comme les chatbots lorsqu’il s’agit de transférer et de stocker des données sensibles. ” Cela peut sembler inutile, poursuit-il, mais si vous gérez un site de commerce électronique ou tout autre type de site qui contient des informations sensibles, vous devriez vraiment envisager de simuler une attaque afin de pouvoir trouver et colmater les failles rapidement et efficacement. Il est bon de consulter le spécialiste de la cybersécurité, car lorsqu’il s’agit de données sensibles, vous devez vous assurer qu’elles sont entièrement protégées”.

4. Installez le SSL.

Avez-vous remarqué que certains sites Web ont une icône verte dans le coin du champ URL de votre navigateur ? Il s’agit d’un badge indiquant que ces sites ont activé le protocole SSL crypté, qui protège les informations de vos utilisateurs lorsqu’ils naviguent entre votre site Web et votre base de données. Le cryptage rend beaucoup plus difficile l’accès à votre site et à ses visiteurs sans autorisation.

En plus de sécuriser votre site Web, cette solution donnera un coup de pouce au référencement naturel, puisque Google préfère classer les sites Web plus sécurisés. Vos clients apprécieront également l’effort supplémentaire pour garder leurs données sécurisées et seront probablement encouragés à fréquenter votre site plutôt qu’un concurrent n’ayant pas la couche de sécurité supplémentaire.

5. Sauvegardez vos données régulièrement.

Si toutes les précautions précédentes échouent et que vous vous trouvez toujours confronté à une intrusion, seule une sauvegarde récente peut vous aider à récupérer complètement. Vous pouvez en régler la fréquence aussi souvent que vous le souhaitez, même plusieurs fois par jour. Plus la fréquence est élevée, mieux c’est, et il est préférable d’utiliser un système d’enregistrement continu afin d’avoir plusieurs sauvegardes disponibles au cas où vous auriez besoin d’isoler le jour précis où un problème s’est produit.

De plus, vos sauvegardes doivent être à la fois sur site et hors site afin que même dans les pires attaques, vous puissiez toujours récupérer complètement. En dehors des attaques, les catastrophes naturelles ou les dysfonctionnements des centres de données des hébergeurs de sites Web sont connus pour entraîner des pertes de données permanentes, il peut donc être utile de conserver des copies des sauvegardes de votre site Web à proximité.

En fin de compte, il est important que vous traitiez votre site Web comme votre bureau, car c’est exactement ce qu’il est : votre bureau virtuel sur Internet. Il est essentiel de le garder en sécurité lorsque vous interagissez avec les clients, que vous faites des ventes et que vous faites croître votre entreprise.

Total
0
Shares
1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts